Poésie à vocation spatiale

Site de l'éditeur

Nos émissions de télé et de radio se propagent dans l'espace. Les explosions nucléaires également. Il y a des chances pour que le premier signal humain capté par une civilisation extraterrestre soit l'écho de la bombe d'Hiroshima, ou bien le premier programme télévisé à avoir quitté l'atmosphère : c'est-à-dire l'inauguration des jeux olympiques d'été à Berlin en 1936 par Adolf Hitler. Charmant. Les scientifiques, de leur côté, ont envoyé de nombreux messages à destination des potentielles civilisations de l'espace, notamment dans les sondes Pioneer et Voyager, parties des Etats-Unis dans les années 1970 et dont la mission était d'aller photographier et étudier les planètes les plus lointaines du Système solaire : Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Ces sondes sont les premiers objets fabriqués par l'homme à être sortis de notre Système. Elles transportent, pour Pioneer 10 et 11 : une carte postale résumant l'espèce humaine en quelques schémas et indiquant l'endroit où nous vivons; pour Voyager 1 et 2 : un disque, le Golden Record, un 33 tours, gravé dans l'or, qui contient de la musique mais aussi des images, des schémas scientifiques, des photographies couleurs, ainsi que cinquante-cinq messages enregistrés en cinquante-cinq langues différentes. "Bonjour, vous allez bien ? Venez nous rendre visite dès que vous le voulez." A cela s'ajoutent tout un tas d'objets, partis dans l'espace à l'occasion de différents programmes d'exploration, comme la pièce de 25 cents de l'Etat de Floride dans la sonde New Horizons lancée en 2006, ou les personnages Lego représentant Galilée, Jupiter et sa femme Junon dans la sonde Junon, qui doit atteindre la planète Jupiter en 2016. Sans oublier bien sûr les trois mèches de cheveux de l'écrivain Arthur C. Clarke, qui ont été embarqués en 2014 par la NASA, dans un vaisseau à propulsion solaire, baptisé Sunjammer d'après le titre de l'une de ses nouvelles. On a donc envoyé toutes sortes d'objets et de messages dans l'espace pour essayer de communiquer avec les extraterrestres et témoigner de notre existence. Mais il y a une chose qu'on n'a jamais pensé à envoyer, c'est... des poèmes. C'est ce que je me propose de faire. Je ne suis pas un ambassadeur de la Terre, ni un sorcier Inca. Au final, je m'adresse avant tout à moi-même et à ma propre espèce. C'était aussi le parti pris de Carl Sagan quand il conçut les messages à destination des extraterrestres placés par la Nasa dans les sondes Pioneer et Voyager. Comment envisager la structure d'un volume d'exopoésie ? Il faut s'imaginer un choix de textes organisé comme une seule chanson de geste, dont le geste, justement, est adressé à l'espace. Une forme de coucou poétique. Une boîte d'où voir sortir un oiseau mutin, mutant. Un pigeon Voyager (prononcer à l'anglaise). Un Golden eBook. Une space opérette. Spatiale et hybride, Supergeek attirera l'attention, tapera dans l'oeil ou l'oreille des extraterrestres, s'il en est. S'ils en ont. Mais ils ont peut-être bien mieux. Ils disposent peut-être, qui sait, de sondes capables de capter la poésie. De robots-poètes largués dans le cosmos, à la recherche d'un signe. D'un signal poétique. D'une perturbation. Comme celle que déclenche la découverte du monolithe enfoui sur la Lune dans le film 2001, l'Odyssée de l'espace. Et si c'était ça justement le secret de ce monolithe ? Et si ce monolithe, c'était la poésie ? Dans ce cas, nul besoin d'envoyer ce livre dans une sonde, de le graver sur un disque ou de le convertir en ondes radio. Il suffira à ces poèmes d'être lus, ce livre sera la sonde.

Humour parallèle, poésie quantique

Site de l'éditeur

C'est dans Supergeek, dont les poèmes se réapproprient l'histoire des sciences de manière iconoclaste, que mon concept d'humour parallèle (humour trou noir ou bien encore humour quantique) est apparu. Depuis, je fais de nombreuses performances au cours desquelles je raconte des blagues parallèles, absurdes, bifurquant sans prévenir, parfois sur fond de musique électronique. S'il y a des univers parallèles, on doit bien y pratiquer l'humour ? On peut donc se poser la question suivante : A quoi ressemblerait une blague parallèle ? J'essaie d'apporter une réponse. Ou plusieurs. En tout cas : 50 blagues.

Poésie et auto(science)fiction

Site de l'éditeur

"Si je fais le bilan, donner vie à une buchette de chèvre fut l’action la plus pertinente de mon existence. Peu importe que vous me croyiez ou pas. Mais j'ai vraiment, un soir, assez tard dans la nuit, après moult préalables, donné vie à une buchette de chèvre. Elle m'écoutait avec plaisir. Mieux : elle voulait toujours en savoir plus. Aussi je lui racontais ma vie, je lui lisais mes poèmes. Je crois qu'elle me prenait en quelque sorte pour le dieu des fromages. Après plusieurs nuits passées ensemble, j'ai décidé de lui donner un nom. Au début j’ai pensé à Pocahontas, mais finalement j'ai décidé de l'appeler tout simplement Buchette."

Biblio complète / Ateliers d'écriture art - science - cinéma