Un des mes poèmes dans l’Espace dans une fusée SpaceX !

vidéo - j'ouvre mon kit d'écriture spatiale



Breaking news : L’un de mes poèmes va enfin partir dans l’Espace ! Dans une fusée Falcon 9 de SpaceX et rester 6 mois dans la station spatiale internationale avant de revenir sur Terre. Ce projet d’envoyer un texte dans l’Espace est quelque chose qui me tenait vraiment à cœur depuis l’écriture de mon livre Supergeek, et c’est finalement la Cosmic Love Space Agency (une initiative d’adopteunmec.com !) qui a sélectionné un poème à moi pour le propulser dans l’Espace dans une version manuscrite. Départ en novembre 2021 !

E=CM2

www.boriscrack.com/e=cm2



Chère lectrice, cher lecteur,

Je te conseille de lire ces poèmes à voix haute.
A ton chat, par exemple, ou à ton chien.
A moins que tu n'aies, comme moi, perdu ton chien (ou ton chat).
Pour t'aider, tu peux très bien t'inspirer des indications musicales qu'Erik Satie glissait dans ses partitions, et lire mes poèmes :
du bout de la pensée
en se regardant de loin
à plat
très loin
très luisant
avec étonnement
sans orgueil
seul
ouvrez la tête
dans une grande bonté
courageusement facile et complaisamment solitaire...
Tu ne connais pas la musique d'Erik Satie ? Ce n'est pas possible ??
Il faut absolument que tu écoutes les Gymnopédies !!
Tu peux même les écouter en lisant mes poèmes si tu veux.
Pour faire une pause dans ta lecture, par contre, tu peux cliquer sur l'icône boisson dans la colonne à gauche et écouter la mienne, de musique...
Tu verras, c'est légèrement différent...

Bien à toi,

Boris Crack.

Le guide du gourmet galactique



"Grâce à ce livre, mon premier livre jeunesse, tu vas entrer dans la peau d'un Gourmet galactique. Est-ce que tu sais ce que c'est ? Un Gourmet galactique c'est quelqu'un qui part à la découverte de toutes les gourmandises de l'Univers. Gourmet galactique, c'est pas génial ça ? Par l'écriture et le dessin, tu vas nous raconter tes aventures. Tu vas nous décrire les mondes que tu visites, nous parler des peuples que tu rencontres, tu vas inventer des recettes, et même ouvrir un restaurant dans l'espace, tu imagines ? Tu vas partager des repas avec des extraterrestres et faire des concours de cuisine dans l'espace en t'amusant avec la nourriture. Car s'il est interdit de jouer avec la nourriture sur Terre, dans l’espace on peut s'amuser avec la space food comme on veut, on peut s'amuser à créer tout ce qu'on veut : des plantes imaginaires, des plats extraordinaires, et même des recettes aussi étranges que celles imaginées par le poète Marinetti et qui consistent en... hum... hum... enfin, bon tu verras ! Bon voyage ! Et bonne dégustation !"
Avec Lisa Laubreaux (illustrations) et François Marcziniak (typographie et maquette) on a réalisé ce livre en décembre 2019 hiver sur une commande de Aix-Marseille Provence Métropole. Distribué à tous les élèves ayant participé aux ateliers de l’événement Lecture Par Nature #guide #gourmet #galactique #enfant #children #spacefood #spaceforkids #espace

La Quantique Comédie

« Place au nouveau consommateur vide »

www.boriscrack.com/laquantiquecomedie.html



La Divine Comédie, La Livide Comédie, La Très Vide Comédie, La Comédie du Vide, La Comédie du Vide Quantique, La Comédie Quantique, La Quantique Comédie - en passant par l'ALDI (chaîne de supermarché hardiscount dont le slogan est "Place au nouveau consommateur") Vide, enfin, l'ALDI Vide, enfin, l'ALDI Vide Comédie - enfin à peu de chose près. Et bien d'autres titres, et bien d'autres formes, plusieurs en peu de temps, plusieurs en même temps, et oui c'est quantique. A l'horizon du trou noir, comment tenir debout ? - Et continuer à rire. Au bord du vide, comment tenir bon ? - Et continuer à vivre. Et si le vide était plein, plein de vie ? Et si l'absurde, le nonsense, était plein de bon sens soudain ? Et si la réalité dépassait l'absurdité ? Et si l'humour trouvait toute sa place au sein de l'art ? Et si on plongeait dans le vide ? Le nouveau vide ? Le vide... quantique.

Bocci Club

www.boriscrack.com/bocciclub



Mon nouvel ouvrage, BOCCI CLUB, est en ligne. Ce projet de cyber-littérature est accessible partout depuis votre smartphone, tablette, ordinateur, et surtout : gratuitement. Je l’ai terminé à l’occasion d’une résidence à La Marelle à Marseille interrompue par le coronavirus. Projet soutenu par le CNL. 2 ans de conception. 10 ans d’écriture et de musique réunies dans une œuvre digitale. J’ai codé tout ça comme un fou à Marseille, bénéficiant des bonnes ondes du Pr. Raoult. Ni roman ni poésie ou les 2 à la fois ; sans intermédiaire, sans prix. On peut même cliquer sur une icône bière 🍺 pour faire une pause mousse, en musique svp. Bocci Club est né de l’envie d’inventer un nouveau format d’écriture, mêlant littérature, musique et codage, une nouvelle forme d’œuvre ouverte, avec humour, un humour trou noir, où dépasser la catégorisation habituelle qui permet de tout ranger, hiérarchiser, exclure aux marges alors que c’est aux marges que bien des choses se créent, se renouvellent. Il y est pas mal question d'une île : Malte, et du jeu de boules qu'on appelle là-bas le bocci. Et, de manière détournée, de la chute de l’Europe et de l’Occident. Je décrirais mon travail dans Bocci Club comme celui d’un cyber-troubadour dans un Moyen Âge numérique. Hashtags s’il en faut : #cyberpoetry #cyberlitterature #novel # hyperbook # hyperlivre #roman # hyperroman #retroavantgarde #digitalart #bocciclub #bocci #quantic #physic #history #malte #malta #europe #europa #ebook #digitalwriting #digitalwriter #blackhole #time #spacetime #avantgarde #humor #experimental #petanque #confinement #micronation #nskstate #laibach #music

Poésie à vocation spatiale

Site de l'éditeur



Nos émissions de télé et de radio se propagent dans l'espace. Les explosions nucléaires également. Il y a des chances pour que le premier signal humain capté par une civilisation extraterrestre soit l'écho de la bombe d'Hiroshima, ou bien le premier programme télévisé à avoir quitté l'atmosphère : c'est-à-dire l'inauguration des jeux olympiques d'été à Berlin en 1936 par Adolf Hitler. Charmant. Les scientifiques, de leur côté, ont envoyé de nombreux messages à destination des potentielles civilisations de l'espace, notamment dans les sondes Pioneer et Voyager, parties des Etats-Unis dans les années 1970 et dont la mission était d'aller photographier et étudier les planètes les plus lointaines du Système solaire : Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Ces sondes sont les premiers objets fabriqués par l'homme à être sortis de notre Système. Elles transportent, pour Pioneer 10 et 11 : une carte postale résumant l'espèce humaine en quelques schémas et indiquant l'endroit où nous vivons; pour Voyager 1 et 2 : un disque, le Golden Record, un 33 tours, gravé dans l'or, qui contient de la musique mais aussi des images, des schémas scientifiques, des photographies couleurs, ainsi que cinquante-cinq messages enregistrés en cinquante-cinq langues différentes. "Bonjour, vous allez bien ? Venez nous rendre visite dès que vous le voulez." A cela s'ajoutent tout un tas d'objets, partis dans l'espace à l'occasion de différents programmes d'exploration, comme la pièce de 25 cents de l'Etat de Floride dans la sonde New Horizons lancée en 2006, ou les personnages Lego représentant Galilée, Jupiter et sa femme Junon dans la sonde Junon, qui doit atteindre la planète Jupiter en 2016. Sans oublier bien sûr les trois mèches de cheveux de l'écrivain Arthur C. Clarke, qui ont été embarqués en 2014 par la NASA, dans un vaisseau à propulsion solaire, baptisé Sunjammer d'après le titre de l'une de ses nouvelles. On a donc envoyé toutes sortes d'objets et de messages dans l'espace pour essayer de communiquer avec les extraterrestres et témoigner de notre existence. Mais il y a une chose qu'on n'a jamais pensé à envoyer, c'est... des poèmes. C'est ce que je me propose de faire. Je ne suis pas un ambassadeur de la Terre, ni un sorcier Inca. Au final, je m'adresse avant tout à moi-même et à ma propre espèce. C'était aussi le parti pris de Carl Sagan quand il conçut les messages à destination des extraterrestres placés par la Nasa dans les sondes Pioneer et Voyager. Comment envisager la structure d'un volume d'exopoésie ? Il faut s'imaginer un choix de textes organisé comme une seule chanson de geste, dont le geste, justement, est adressé à l'espace. Une forme de coucou poétique. Une boîte d'où voir sortir un oiseau mutin, mutant. Un pigeon Voyager (prononcer à l'anglaise). Un Golden eBook. Une space opérette. Spatiale et hybride, Supergeek attirera l'attention, tapera dans l'oeil ou l'oreille des extraterrestres, s'il en est. S'ils en ont. Mais ils ont peut-être bien mieux. Ils disposent peut-être, qui sait, de sondes capables de capter la poésie. De robots-poètes largués dans le cosmos, à la recherche d'un signe. D'un signal poétique. D'une perturbation. Comme celle que déclenche la découverte du monolithe enfoui sur la Lune dans le film 2001, l'Odyssée de l'espace. Et si c'était ça justement le secret de ce monolithe ? Et si ce monolithe, c'était la poésie ? Dans ce cas, nul besoin d'envoyer ce livre dans une sonde, de le graver sur un disque ou de le convertir en ondes radio. Il suffira à ces poèmes d'être lus, ce livre sera la sonde.

Humour parallèle, poésie quantique

Site de l'éditeur



C'est dans Supergeek, dont les poèmes se réapproprient l'histoire des sciences de manière iconoclaste, que mon concept d'humour parallèle (humour trou noir ou bien encore humour quantique) est apparu. Depuis, je fais de nombreuses performances au cours desquelles je raconte des blagues parallèles, absurdes, bifurquant sans prévenir, parfois sur fond de musique électronique. S'il y a des univers parallèles, on doit bien y pratiquer l'humour ? On peut donc se poser la question suivante : A quoi ressemblerait une blague parallèle ? J'essaie d'apporter une réponse. Ou plusieurs. En tout cas : 50 blagues.

Poésie et auto(science)fiction

Site de l'éditeur



"Si je fais le bilan, donner vie à une buchette de chèvre fut l’action la plus pertinente de mon existence. Peu importe que vous me croyiez ou pas. Mais j'ai vraiment, un soir, assez tard dans la nuit, après moult préalables, donné vie à une buchette de chèvre. Elle m'écoutait avec plaisir. Mieux : elle voulait toujours en savoir plus. Aussi je lui racontais ma vie, je lui lisais mes poèmes. Je crois qu'elle me prenait en quelque sorte pour le dieu des fromages. Après plusieurs nuits passées ensemble, j'ai décidé de lui donner un nom. Au début j’ai pensé à Pocahontas, mais finalement j'ai décidé de l'appeler tout simplement Buchette."

Biblio complète / Ateliers